1.000 milliards de dollars pour le solaire

11/03/2018
 1.000 milliards de dollars pour le solaire

Faure Gnassingbé dimanche lors du sommet de l'Asi

Le sommet de l’Alliance solaire internationale s’est ouvert dimanche à New Delhi en présence du président Faure Gnassingbé.

Une vingtaine de dirigeants venus d'Asie, d'Afrique et d'Océanie participent à ce rendez-vous.

En lançant l’ASI, l’Inde et la France se présentent en pointe de la lutte contre le réchauffement climatique.

L'Asi veut offrir l'"écosystème" rassemblant les solutions technologiques, les ressources financières et les capacités de production de masse pour les 121 pays situés entre les tropiques du Cancer, a expliqué le Premier ministre indien, Narendra Modi 

L'objectif de l'Asi est de mobiliser 1.000 milliards de dollars pour développer 1 TW (térawatt) d'énergie solaire en 2030.

L'Inde est présentée comme un exemple à suivre car ce pays, troisième pollueur de la planète, veut multiplier sa production solaire par 25 en sept ans, pour la porter à 100 gigawatts (GW) en 2022.

En Inde et dans plusieurs pays d'Afrique comme la Côte d'Ivoire, l'un des acteurs de ce changement est le projet Solar Mamas, qui forme des grand-mères analphabètes à l'installation de panneaux solaires, avec la mission d'électrifier au moins 50 maisons chacune dans leur village.

Solar Mamas se concentre sur les grands-mères car "on est sûr qu'elles ne vont pas partir en ville dès leur formation terminée, mais bien retourner dans leur village et améliorer la vie de leur famille", explique une formatrice.

Le Togo s’est lui aussi lancé dans un ambitieux programme solaire avec la construction de mini centrales et l’installation de kits pour 300.000 foyers ruraux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...