Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

20/04/2018
Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Différentes monnaies cohabitent dans l'espace Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

L’objectif est de définir un modèle de calcul unique pour l'ensemble des 15 pays membres, alors qu'une monnaie commune est envisagée à l'horizon 2020. 

Les participants ont établi pour chaque pays, l'état des lieux sur les pratiques en matière de méthodologies, de nomenclatures et des manuels de mise en oeuvre. 

Associées à l'organisation de la rencontre, la société AFRISAT et la Banque africaine de développement (BAD) ont présenté des exposés théoriques et pratiques sur les IHPC et la compilation des parités du pouvoir d'achat. 

La prise en charge des activités du Programme de comparaison international (PCI) se heurte à des obstacles liés en partie au manque de maitrise du mode de calcul de la parité du pouvoir d'achat, qui est un indicateur clé. 

Les experts ont identifié les points communs et ceux de divergences dans les différentes méthodologies au niveau des pays et des communautés économiques régionales. 

La complexité réside sur le fait que la Cédéao inclut également l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui a une monnaie commune et sept autres pays avec différentes monnaies.