La bonne volonté ne suffit pas

25/09/2017
La bonne volonté ne suffit pas

Une santé de qualité requiert d'importants moyens financiers

Pendant deux jours, les responsables de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) se concertent à Lomé pour élaborer un plan stratégique de lutte contre les épidémies

Cette institution spécialisée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao, 15 pays.) entend également freiner le développement des maladies non transmissibles, moderniser les structures hospitalières dans les pays membres et mettre en œuvre une véritable politique de formation à l’échelle régionale.

Sur le papier, la volonté est bien là, reste à trouver des financements complémentaires émanant des Etats membres mais aussi des partenaires internationaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...