Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

18/01/2018
Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Yuan Longping

Une trentaine d’ingénieurs agronomes, des techniciens agricoles et des producteurs ont participé en juin dernier à un mois de stage sur les technologies du riz hybride dirigé par Yuan Longping, professeur à l’université agronomique de Changsha (Hunan), surnommé le ‘maître du riz hybride’.

Yuan Longping et son équipe travaillent depuis le début des années 70 à l'élaboration de nouvelles souches de "super riz", uniquement issues des technologies de sélection variétale. Et avec succès…: dès les années 80, les rendements de ces nouvelles variétés de riz augmentent significativement de 15 à 20%

‘Le riz hybride a un rendement supérieur de 20% à celui du riz conventionnel. Il peut donner de 10 à 18 tonnes à l’hectare’, explique l’expert qui précise que ‘la réussite des projets hybrides en Chine et au Vietnam peut parfaitement être claquée au Togo’.

Le riz hybride semble être la solution pour garantir la sécurité alimentaire.

Des collaborateurs de Yuan Longping sont arrivés jeudi au Togo.

‘Cette visite doit permettre de faire le point après la formation suivie par les Togolais et de soumettre au gouvernement de nouveaux programmes de training pour 2018, a indiqué Chen Xiaoliang, chercheur à l’université de Changsha.

La délégation doit visiter plusieurs sites dont le centre pilote des techniques agricoles installé par la Chine à Zanguéra (banlieue sud-ouest de Lomé).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...