Protéger la culture immatérielle

19/06/2018
Protéger la culture immatérielle

Dans la vallée Tamberma, une incroyable richesse culturelle

La convention de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) a été adoptée en 2003.

Elle porte sur la sauvegarde du patrimoine qui se traduit par des pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire transmis de génération en génération et qui procurent aux communautés et aux groupes un sentiment d’identité et de continuité.

La PCI vise au respect du patrimoine culturel immatériel, à la sensibilisation au niveau local, national et international et encourage le développement de la la coopération et l’assistance internationales.

Le Togo a été élu début juin au comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel pour y représenter l’Afrique. Le pays fait partie des 12 nouveaux membres élus pour la période 2018-2022.

‘L’élection du Togo est le résultat des efforts que le gouvernement, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, déploie dans le cadre de la promotion du secteur culturel de notre pays et lui ouvre la voie pour une plus grande visibilité et valorisation de son patrimoine culturel riche et diversifié’, souligne le communiqué officiel. 

Le PCI englobe les pratiques culturelles vivantes telles que les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels et évènements festifs ou encore le savoir-faire lié à l’artisanat.