49 morts en Egypte

26/01/2014
49 morts en Egypte

Au moins 49 personnes sont mortes ces dernières 24 heures en Egypte où partisans du pouvoir et opposants, notamment islamistes, se sont rassemblés samedi pour le 3e anniversaire de la révolte de 2011, a indiqué dimanche le ministère de la Santé.

En outre, 247 personnes ont été blessées, précise un communiqué du ministère.

Le ministère de l'Intérieur a de son côté indiqué que 1.079 personnes avaient été arrêtées en marge des défilés, alors que les nouvelles autorités mènent depuis sept mois une implacable répression de toute manifestation de l'opposition depuis que l'armée a destitué et arrêté le président islamiste Mohamed Morsi.

Depuis le 3 juillet, plus d'un millier de manifestants pro-Morsi ont été tués par les soldats et les policiers, ou par des partisans des nouvelles autorités installées par les militaires.

Samedi au Caire, des manifestations de centaines d'opposants --qui de façon inédite rassemblaient pour certaines pro-Morsi et militants progressistes-- ont été violemment dispersées par la police, à coups de grenades lacrymogènes et de tirs de chevrotine, tandis que plusieurs milliers de partisans du régime se sont massés à l'appel du gouvernement sur la place Tahrir, épicentre de la révolte de 2011.

Dans la nuit, les affrontements entre partisans et opposants des nouvelles autorités et forces de sécurité se sont poursuivis dans plusieurs provinces du pays.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.