Alliance de 17 partis politiques

18/07/2010
Alliance de 17 partis politiques

Dix-sept partis politiques nigériens qui étaient opposés au président Mamadou Tandja, renversé par un putsch en février, ont signé samedi un accord pour une "alliance" en vue de l'élection présidentielle du 3 janvier 2011.
Un "protocole d'accord" a été signé par les présidents des 17 formations au cours d'une cérémonie à Niamey, en présence de plus de 3.000 personnes.
"Nous avons tous convenu de nous mettre dans un cadre d'alliance stratégique de lutte pour gagner le pouvoir", a déclaré à la presse Hama Amadou, qui fut Premier ministre du président Tandja entre 2000 et 2007.
M. Amadou préside désormais le Mouvement démocratique nigérien (Moden), créé par d'anciens militants du Mouvement national pour la société de développement (MNSD, parti au pouvoir sous M. Tandja).
Les 17 partis sont membres de la Coordination des forces démocratiques pour la République (CFDR) ayant combattu Mamadou Tandja lorsqu'il avait tenté en 2009 de se maintenir au pouvoir malgré la fin de son mandat légal, plongeant son pays dans la crise.
Selon l'accord, chaque parti doit présenter un candidat au premier tour de la présidentielle et tous les partis devront soutenir celui d'entre eux qui aura atteint le second tour, a précisé M. Amadou.
Un "programme commun de gouvernement" est également prévu.
Outre Hama Amadou pour le compte du Moden, les principaux signataires sont l'ancien président de la République (1993-1996) et ex-président du Parlement (2000-2009) Mahamane Ousmane (Convention démocratique et sociale, CDS), et Mahamadou Issoufou (Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme, PNDS).
Le Niger est dirigé par une junte militaire depuis le renversement le 18 février, après 10 ans de pouvoir, du président Tandja, qui est depuis lors détenu à Niamey.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.