Angola-France : réchauffement en vue

31/10/2013
Angola-France : réchauffement en vue

La France espère recevoir le président angolais José Eduardo dos Santos (photo) l'an prochain, a annoncé son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius en déplacement jeudi à Luanda pour réchauffer les relations diplomatiques avec ce pays, deuxième producteur pétrolier d'Afrique.

Le président dos Santos a précisé qu'il se rendrait avec plaisir en France et nous l'attendons je l'espère l'année prochaine, a déclaré M. Fabius à des journalistes à l'issue d'un entretien avec M. dos Santos.

Le souhait de la France c'est de passer à une nouvelle étape et j'ai le sentiment que le président dos Santos partage cette volonté, a encore indiqué M. Fabius, accompagné de représentants d'une quinzaine d'entreprises françaises dont Air France, Airbus, Alstom et BNP Paribas.

Les relations entre Paris et Luanda ont été empoisonnées durant toute la décennie 2000 par une affaire de vente d'armes durant la guerre civile aux ramifications politiques en France à laquelle la justice française n'a mis un point final qu'en 2011.

La dernière visite d'un dirigeant français à Luanda remonte à 2008 avec la venue du président français de l'époque Nicolas Sarkozy qui lui aussi, avait jugé que l'heure était venue de tourner la page des malentendus du passé. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer.