Beijing s’éloigne de Kadhafi

22/06/2011
Beijing s’éloigne de Kadhafi

La Chine reconnaît le Conseil national de transition (CNT) libyen comme interlocuteur important, a déclaré mercredi le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi (photo), quelques semaines après que Pékin a eu ses premiers contacts avec les rebelles.

Depuis que le Conseil national de transition a été établi, sa représentativité augmente de jour en jour, et il est devenu une force politique importante en Libye, ainsi qu'un interlocuteur important pour la Chine, selon le chef de la diplomatie chinoise.
 
Le Premier ministre de la rébellion libyenne, Mahmoud Jibril a de son côté assuré que le CNT va prendre les mesures nécessaires pour protéger la sécurité des biens des entreprises chinoises et des personnels chinois dans les zones qu'il contrôle, selon un communiqué publié sur le site internet du ministère chinois.
 
Mardi, jour de l'arrivée de M. Jibril à Pékin, le gouvernement chinois a déclaré qu'un cessez-le-feu en Libye était une priorité absolue.

Membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU avec droit de veto, la Chine s'était abstenue lors du vote en mars ouvrant la voie à des frappes aériennes - qui continuent - contre la Libye.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.