Bozizé respectera le verdict des urnes

03/06/2010
Bozizé respectera le verdict des urnes

Le président centrafricain François Bozizé a promis de se retirer du pouvoir s'il n'était pas réélu, en indiquant soupçonner la communauté internationale de connivence avec son opposition politique, jeudi dans un entretien à Radio France Internationale (RFI).
"Gagner (à la présidentielle) dépend du peuple centrafricain. Celui qui sera élu, sera élu. Moi, je vais me retirer si ce n'est pas moi", a déclaré M. Bozizé, arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 2003 et élu en 2005. Il est candidat à sa propre succession à un prochain scrutin présidentiel, à une date indéterminée.
Le président de Centrafrique a regretté d'avoir dû procéder par deux fois au report des élections législatives et présidentielles. "(Cette) décision n'a pas été prise par moi-même, elle a été l'objet d'une tracasserie entre le pouvoir en place, l'opposition et la communauté internationale", a-t-il affirmé.
Selon le président Bozizé, l'opposition, peu pressée d'aller aux élections, a argué notamment de la situation sécuritaire du pays, en "mentant" sur le blocage du programme de désarmement des ex-rebelles (DDR) en cours, pour s'attirer la sympathie de la communauté internationale en faveur de ce report.
"Qui a fait que le report soit accepté? C'est bien l'opposition, soutenue par la communauté internationale", a-t-il lancé. A la question de savoir s'il accusait la communauté internationale d'être partisane, il a répondu: "Si. J'ai reçu des ambassadeurs des pays qui représentent la communauté internationale à Bangui qui sont venus me demander de reporter les élections".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.