Burkina : Michel Kafando président de la transition

17/11/2014
Burkina : Michel Kafando président de la transition

Le diplomate Michel Kafando

Le diplomate Michel Kafando a été choisi comme président de la transition du Burkina Faso, une période qui durera de sa nomination officielle jusqu'aux élections prévues en novembre 2015, a annoncé lundi un ecclésiaste au nom du collège de désignation. Information rapportée lundi par togodiplomatie.info.

C'est le candidat Michel Kafando qui a été retenu par consensus, a déclaré Ignace Sandwidi, représentant de l'Eglise catholique au sein de cette instance dans laquelle armée et civils siégeaient.

M. Kafando, 72 ans, figure de la diplomatie burkinabè, fut ambassadeur de la Haute-Volta (l'ancien nom du pays) puis du Burkina Faso auprès des Nations unies, respectivement en 1981-1982 et 1998-2011.

M. Kafando a également été ministre des Affaires étrangères dans plusieurs gouvernements, entre 1982 et 1983.

Sa désignation doit encore être confirmée par le Conseil constitutionnel avant d'être définitivement validée, ce qui devrait être très rapide. Dès cette étape achevée, le pouvoir, pris par le lt-colonel Isaac Zida, actuel homme fort du pays, à la chute du président Blaise Compaoré, sera transmis de fait aux civils.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.