Compaoré respectera la constitution

21/07/2011
Compaoré respectera la constitution

Le président burkinabè Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987, s'est engagé jeudi au respect de la Constitution, sans dire explicitement s'il comptait ou non la réviser pour pouvoir briguer un nouveau mandat en 2015.

J'exprime ma disponibilité à oeuvrer avec tous au respect de la Constitution du Burkina Faso, a-t-il déclaré à Ouagadougou, en recevant le rapport d'un comité chargé de proposer des réformes politiques.
 
J'invite tous les acteurs de la vie politique à fonder leur pensée et leur projet sur les dispositions de notre Loi fondamentale, a-t-il poursuivi.
 
Le rapport offre un compromis historique et dynamique à la classe politique pour traiter les questions d'avenir, dans une ambiance sereine et paisible, a affirmé le chef de l'Etat.
 
Le Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP), boycotté par les principaux partis d'opposition, avait exclu la semaine dernière de ses propositions une révision de la Constitution qui permettrait à M. Compaoré de briguer sa propre succession en 2015.
 
Ses conclusions doivent encore être débattues à travers le pays en vue d'assises nationales d'ici la fin de l'année.
 
Les partisans du chef de l'Etat, réélu fin 2010, demandent la révision de l'article 37 de la Constitution de façon à supprimer la limitation du nombre de mandats.
 
Ce débat a ressurgi alors que le régime a été, de février à juin, confronté à une crise sociale sans précédent, marquée en particulier par de nombreuses mutineries de militaires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.