Compaoré respectera la constitution

21/07/2011
Compaoré respectera la constitution

Le président burkinabè Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987, s'est engagé jeudi au respect de la Constitution, sans dire explicitement s'il comptait ou non la réviser pour pouvoir briguer un nouveau mandat en 2015.

J'exprime ma disponibilité à oeuvrer avec tous au respect de la Constitution du Burkina Faso, a-t-il déclaré à Ouagadougou, en recevant le rapport d'un comité chargé de proposer des réformes politiques.
 
J'invite tous les acteurs de la vie politique à fonder leur pensée et leur projet sur les dispositions de notre Loi fondamentale, a-t-il poursuivi.
 
Le rapport offre un compromis historique et dynamique à la classe politique pour traiter les questions d'avenir, dans une ambiance sereine et paisible, a affirmé le chef de l'Etat.
 
Le Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP), boycotté par les principaux partis d'opposition, avait exclu la semaine dernière de ses propositions une révision de la Constitution qui permettrait à M. Compaoré de briguer sa propre succession en 2015.
 
Ses conclusions doivent encore être débattues à travers le pays en vue d'assises nationales d'ici la fin de l'année.
 
Les partisans du chef de l'Etat, réélu fin 2010, demandent la révision de l'article 37 de la Constitution de façon à supprimer la limitation du nombre de mandats.
 
Ce débat a ressurgi alors que le régime a été, de février à juin, confronté à une crise sociale sans précédent, marquée en particulier par de nombreuses mutineries de militaires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.