Côte d'Ivoire : depuis sa prison, Gbagbo veut reconquérir le FPI

26/11/2014
Côte d'Ivoire : depuis sa prison, Gbagbo veut reconquérir le FPI

Laurent Gbagbo

L'ex-président Laurent Gbagbo, actuellement détenu par la Cour pénale internationale, sera bien candidat à la présidence du Front populaire ivoirien (FPI), le parti qu'il a fondé, a-t-on appris mercredi auprès du FPI. L'information est donnée par togodiplomatie.info.

Son adversaire pour le futur scrutin interne, le président actuel du parti, Pascal Affi N'Guessan, a également vu sa candidature validée par ce comité.

M. N'Guessan, qui dirige le FPI depuis 2001, avait pourtant demandé la semaine dernière le retrait pur et simple du nom de Laurent Gbagbo de la liste des postulants en raison de sa situation spécifique.

Emprisonné depuis bientôt trois ans par la Cour pénale internationale de La Haye pour crimes contre l'humanité, Laurent Gbagbo attend son procès, qui est prévu le 7 juillet 2015.

On aura donc un candidat en prison et un autre en liberté provisoire, a ironisé un cadre du parti.

Pascal Affi N'Guessan faisait partie d'un groupe de quatorze proches de Laurent Gbagbo, dont son fils Michel, à avoir obtenu une mise en liberté provisoire en août 2013 après plus d'un an d'emprisonnement.

Il doit être jugé pour atteinte à la sécurité de l'Etat avec 82 autres dignitaires de l'ancien régime, dont l'ex-Première dame Simone Gbagbo. Le procès, qui devait s'ouvrir il y a quelques semaines, a été reporté sine die.

Le premier fait de la libération de l'ancien président le coeur de la stratégie de lutte du parti. Le second aspire à s'investir dans le jeu politique et à participer à la présidentielle de 2015 derrière Pascal Affi N'Guessan.

Le FPI doit se réunir en congrès du 12 au 14 décembre prochain.

L'enjeu est primordial pour la Côte d'Ivoire, qui se doit de réussir cette élection pour confirmer la stabilité actuelle. Le pays a connu une décennie de crise politico-militaire et plus de 3.000 morts durant les violences postélectorales de 2010-2011.

Seul le président Alassane Ouattara est pour l'instant candidat déclaré mais, pour les partenaires de ce pays, la participation du FPI au processus, ainsi qu'à l'élection, est essentielle à la réussite du scrutin.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.