Côte d'Ivoire : en voiture Simone !

11/12/2014
Côte d'Ivoire : en voiture Simone !

Simone Gbagbo

La Cour pénale internationale (CPI) a sommé jeudi la Côte d'Ivoire de lui livrer Simone Gbagbo, soupçonnée de crimes contre l'humanité, alors que les autorités ivoiriennes veulent juger elles-mêmes l'ex-Première dame, indique togodiplomatie.info.

Simone Gbagbo est soupçonnée par la CPI de crimes contre l'humanité présumés commis lors de la crise postélectorale meurtrière de 2010-2011. Surnommée la Dame de fer, elle est en outre inculpée par la justice ivoirienne d'atteinte à la sûreté de l'Etat en lien avec cette crise qui avait fait plus de 3.000 morts. 

La chambre préliminaire I de la CPI a rejeté l'exception d'irrecevabilité soulevée par la République de Côte d'Ivoire, a indiqué la Cour, qui siège à La Haye, dans un communiqué.

Simone Gbagbo, 65 ans, a été transférée le 1er décembre d'Odienné (nord-ouest du pays), où elle était en résidence surveillée depuis fin avril 2011, vers Abidjan.

Elle est désormais détenue dans une école militaire de la capitale économique ivoirienne, selon des sources proches du dossier.

Son mari Laurent Gbagbo est emprisonné depuis trois ans à La Haye en attente de son procès pour crimes contre l'humanité, qui doit s'ouvrir en 2015 devant la CPI.

Charles Blé Goudé, ancien proche de Laurent Gbagbo, est lui aussi écroué à la prison de la CPI et est également accusé de crimes contre l'humanité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.