Des Talibans à Tripoli ?

19/11/2011
Des Talibans à Tripoli ?

Herman Cain, l'un des favoris à l'investiture républicaine pour la Maison Blanche, en voulant expliquer la bourde qu'il avait faite au début de la semaine sur la Libye, en a commise une nouvelle vendredi. Il a laissé entendre que les Talibans faisaient partie du nouveau gouvernement de Tripoli.

Lors d'une conférence de presse en Floride, Herman Cain s'est défendu d'une réponse décousue qu'il avait donnée précédemment dans une interview en assurant qu'il était "un peu fatigué" quand le journaliste lui avait demandé s'il était d'accord avec la politique adoptée par Barack Obama sur la crise libyenne.

"Suis-je d'accord pour prendre le parti de l'opposition' Suis-je d'accord de dire que Kadhafi devait partir ? Suis-je d'accord sur le fait qu'ils ont maintenant un pays où les Talibans et Al-Qaïda vont faire partie du gouvernement ?", s'est-il interrogé à voix haute lors de la conférence de presse.

M. Cain avait buté lundi sur la question d'un journaliste portant sur la Libye et la politique adoptée par Barack Obama pour ensuite - après un long silence - déclarer qu'il lui fallait rassembler "toutes les informations bouillonnant dans sa tête".

L'incapacité d'Herman Cain à répondre à une question élémentaire d'actualité avait stupéfait bon nombre d'experts. Herman Cain, aux prises avec plusieurs accusations de harcèlement sexuel, a justifié sa bourde en expliquant au journal, être "un décideur posé".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.