Des Talibans à Tripoli ?

19/11/2011
Des Talibans à Tripoli ?

Herman Cain, l'un des favoris à l'investiture républicaine pour la Maison Blanche, en voulant expliquer la bourde qu'il avait faite au début de la semaine sur la Libye, en a commise une nouvelle vendredi. Il a laissé entendre que les Talibans faisaient partie du nouveau gouvernement de Tripoli.

Lors d'une conférence de presse en Floride, Herman Cain s'est défendu d'une réponse décousue qu'il avait donnée précédemment dans une interview en assurant qu'il était "un peu fatigué" quand le journaliste lui avait demandé s'il était d'accord avec la politique adoptée par Barack Obama sur la crise libyenne.

"Suis-je d'accord pour prendre le parti de l'opposition' Suis-je d'accord de dire que Kadhafi devait partir ? Suis-je d'accord sur le fait qu'ils ont maintenant un pays où les Talibans et Al-Qaïda vont faire partie du gouvernement ?", s'est-il interrogé à voix haute lors de la conférence de presse.

M. Cain avait buté lundi sur la question d'un journaliste portant sur la Libye et la politique adoptée par Barack Obama pour ensuite - après un long silence - déclarer qu'il lui fallait rassembler "toutes les informations bouillonnant dans sa tête".

L'incapacité d'Herman Cain à répondre à une question élémentaire d'actualité avait stupéfait bon nombre d'experts. Herman Cain, aux prises avec plusieurs accusations de harcèlement sexuel, a justifié sa bourde en expliquant au journal, être "un décideur posé".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.