Echec de la mission de l’UA à Abidjan

19/01/2011
Echec de la mission de l’UA à Abidjan

L'émissaire de l'Union africaine dans la crise ivoirienne, Raila Odinga, a regretté mercredi avant de quitter Abidjan que la "percée nécessaire" dans sa médiation n'ait pas eu lieu et dénoncé l'attitude du président sortant Laurent Gbagbo qui n'a pas honoré ses promesses.
"En dépit de très longues discussions lundi avec monsieur Laurent Gbagbo et le président élu (Alassane) Ouattara (...) j'ai le regret d'annoncer que la percée nécessaire n'a pas eu lieu", a déclaré le Premier ministre kényan juste avant de quitter la Côte d'Ivoire où il était arrivé lundi.
L'émissaire a aussi regretté que M. Gbagbo, sous pression internationale pour céder la présidence à son rival, n'avait à nouveau pas honoré sa promesse de lever le blocus mené par ses forces contre le grand hôtel d'Abidjan dans lequel M. Ouattara est retranché depuis plus d'un mois.
"L'un des objectifs principaux de ma mission était de convaincre M. Gbagbo d'accepter que la question de (son maintien à la) présidence figure à l'ordre du jour des discussions. De plus, il était impératif que le blocus de l'hôtel du Golf soit levé", a expliqué M. Odinga au cours d'un point de presse à l'aéroport d'Abidjan.
"Monsieur Gbagbo m'avait donné l'assurance que ce blocus serait levé hier mais, pour la deuxième fois en quinze jours, il n'a pas tenu sa promesse", a dénoncé l'émissaire, dont la première mission de médiation début janvier avait été déjà infructueuse.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !