Egypte : Amr Moussa prend la tête du Comité des 50

08/09/2013
Egypte : Amr Moussa prend la tête du Comité des 50

L'ancien candidat à la présidentielle égyptienne Amr Moussa (photo) a été élu dimanche président du Comité des 50, qui a entamé ses travaux de révision de la Constitution suspendue par l'armée lors de la destitution du président islamiste Mohamed Morsi.

Lors de cette session inaugurale qui se tient dans l'enceinte de la Choura (chambre haute), M. Moussa, ancien secrétaire général de la Ligue arabe, a été élu devant Sameh Ashour, président du syndicat des avocats et chef du parti Arabe Nassériste.

M. Moussa, qui avait été ministre des Affaires étrangères de Hosni Moubarak, l'a emporté avec 30 voix, contre 16 pour son adversaire et deux abstentions.

Le Comité des 50, composé de 50 personnalités principalement issues des courants libéraux et de gauche, devait aussi élire les adjoints du président et former plusieurs commissions.

Seul un représentant du courant islamiste était présent, l'intellectuel Kamel al-Helbaoui, ancien dirigeant des Frères musulmans. Bassem al-Zarqa, vice-président du parti salafiste Al-Nour, unique force islamiste associée à la destitution de M. Morsi, était absent.

Ce comité a désormais 60 jours pour remettre la version finale de la Constitution amendée au président par intérim, qui aura alors 30 jours pour annoncer la date d'un référendum.

L'actuelle Constitution avait été adoptée en décembre par référendum mais elle était soupçonnée d'ouvrir la voie à une islamisation de la législation, et sa révision représente l'un des principaux chantiers prévus par la feuille de route présentée par l'armée pour la transition.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.