Egypte : Sissi souhaite une résolution du Conseil de sécurité

17/02/2015
Egypte : Sissi souhaite une résolution du Conseil de sécurité

Abdel Fattah al Sissi

Le président égyptien Abdel Fattah al Sissi a souhaité mardi l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU qui permettrait l'intervention d'une coalition contre les djihadistes en Libye, indique Togodiplomatie.info.

"Il n'y a pas d'autre choix", a-t-il déclaré.

Il faut toutefois "prendre en compte que le peuple libyen soit d'accord et que le gouvernement libyen soit d'accord et nous appelle pour agir pour rétablir la stabilité et la sécurité", a précisé le chef de l'Etat égyptien, interrogé par la radio française Europe 1.

L'armée égyptienne a pilonné lundi à l'aube les positions de l'Etat islamique (EI) en Libye, au lendemain de la diffusion d'une vidéo montrant la décapitation de 21 Egyptiens de confession copte par les djihadistes.

"Nous ne voulions pas que l'Egypte intervienne militairement, nous ne voulions pas agir à l'intérieur de la frontière libyenne par respect pour la souveraineté et pour le peuple libyen, mais ce qui s'est passé est un crime monstrueux", a dit M. Sissi. "Que nos enfants soient égorgés en Libye et ne pas agir, non. C'est une forme d'auto-défense".

Prié de dire si l'armée égyptienne allait de nouveau bombarder les positions des djihadistes en Libye, il a répondu: "Nous avons besoin de refaire une telle réponse mais ensemble, pour arrêter le terrorisme."

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.