Egypte : report du process Morsi

04/11/2013
Egypte : report du process Morsi

Le procès pour "incitation au meurtre" du président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué par l'armée en juillet, a été ajourné lundi. Il est prévu qu'il ait lieu le 8 janvier 2014.

"Je suis le président de la République et ce tribunal est illégal", a dit M. Morsi, premier chef de l'Etat élu démocratiquement en Egypte, déposé et arrêté par l'armée le 3 juillet quelques jours après que des millions d'Egyptiens sont descendus dans les rues pour réclamer son départ.

Visiblement furieux, le président déchu a interrompu la séance à plusieurs reprises, conduisant un juge à ajourner les débats. Une chaîne de télévision a expliqué de son côté que le juge a pris sa décision pour contraindre M. Morsi à comparaître dans un uniforme de prisonnier.

M. Morsi et quatorze autres dirigeants de la confrérie des Frères musulmans sont jugés au Caire pour incitation au meurtre et à la torture de manifestants devant le palais présidentiel Etihadeya en décembre 2012. Ils sont passibles de la peine de mort ou de la réclusion criminelle à perpétuité.

L'acte d'accusation se réfère au décès de dizaines de personnes lors d'affrontements entre Frères musulmans et opposants qui protestaient contre un décret étendant les pouvoirs de Mohamed Morsi, élu six mois plus tôt.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.