Emeutes en Egypte : 52 morts

29/01/2013
Emeutes en Egypte : 52 morts

L'armée égyptienne a adressé une sévère mise en garde mardi après les violences qui ont fait au moins 52 morts depuis jeudi soir. Le chef d'état-major a prévenu que le conflit entre les forces politiques "risquait de conduire à l'effondrement de l'Etat".

Aucun incident n'était signalé mardi dans les villes de Port-Saïd, Ismaïlia et Suez. Au Caire, un calme précaire régnait autour de la place Tahrir, au sortir d'une nuit marquée par de nouveaux affrontements.

Face aux violences meurtrières déclenchées la semaine dernière, le président égyptien a décrété dimanche soir l'état d'urgence à Port-Saïd, Suez et Ismaïlia. Mais le couvre-feu n'a pas été respecté, des postes de police ont été attaqués et trois personnes au moins ont été tués lundi dans des affrontements.

Lundi, l'opposition a rejeté l'appel au dialogue lancé par M. Morsi et des foules nombreuses de manifestants ont défilé au Caire, à Alexandrie et à Port-Saïd, Ismaïlia et Suez.

Les violences ont débuté jeudi soir, au moment où le pays marquait le deuxième anniversaire du début de la révolte contre l'ex-président Hosni Moubarak, sur fond de mécontentement contre l'actuel chef de l'Etat islamiste.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !