Fonds souverain au Gabon

04/02/2012
Fonds souverain au Gabon

Le Gabon a mis en place les règles pour le financement d'un Fonds souverain de la République Gabonaise (FSRG) de 500 milliards de F CFA (760 millions euros), initialement appelé Fonds pour les générations futures, selon le communiqué du conseil des ministres publié samedi dans la presse.

Le FSRG, qui doit servir à financer des grands projets, est alimenté par un prélèvement de 10% sur les recettes pétrolières annuelles prévues dans la loi des finances, 50% de toutes les recettes budgétaires additionnelles correspondant à un dépassement des hypothèses de base de la loi de finances annuelles ainsi que par les dividendes du portefeuille des participations de l'Etat. 
 
Une fois le capital atteint, le Fonds est alimenté par 25% des revenus générés par ses placements et toutes les recettes pétrolières additionnelles correspondant à un dépassement des hypothèses de base de la loi de finances. 
 
La création du Fonds pour les générations futures avait été annoncée en 2011 par le président Ali Bongo Ondimba.
 
Le Gabon est le 4e producteur subsaharien de pétrole produisant entre 220.000 et 240.000 barils par jour. Officiellement, ses recettes assurent à l'Etat 60% de son budget. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.