Forte mobilisation en faveur de Wade

24/07/2011
Forte mobilisation en faveur de Wade

Plusieurs centaines de milliers de personnes - près de 2 millions selon les organisateurs - ont assisté samedi à Dakar à un meeting du président sénégalais Abdoulaye Wade, démonstration de force destinée à soutenir sa candidature à la présidentielle de 2012 qui venait d'être contestée par des milliers d'opposants.

Ce meeting monstre s'est tenu peu après un rassemblement d'opposants, auquel ont participé plusieurs milliers de personnes qui réclamaient eux qu'il ne se représente pas en 2012.

Ces manifestations se sont tenues un mois jour pour jour après des émeutes qui avaient fait une centaine de blessés devant l'Assemblée nationale, au moment où les députés examinaient un projet de loi décrié visant à faire élire un président et un vice-président avec un minimum de 25% des voix au premier tour de la présidentielle de février 2012.

Acculé par la contestation populaire et de vives critiques à l'étranger, le président Wade, âgé de 85 ans, avait finalement retiré le texte.

Le chef de l'Etat, élu en 2000 pour sept ans, réélu pour cinq ans en 2007 après une réduction du mandat présidentiel, est à nouveau candidat à sa propre succession en 2012.

Ses opposants jugent sa candidature anticonstitutionnelle, estimant qu'il a déjà épuisé ses deux mandats légaux, ce à quoi le chef de l'Etat répond que c'est au Conseil constitutionnel de trancher.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.