Gambie : Jammeh s'incline

02/12/2016
Gambie : Jammeh s'incline

L'opposant Adama Barrow aurait rassemblé 49,67% des voix

Le chef de l'Etat gambien Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, a reconnu sa défaite au scrutin présidentiel de jeudi face au candidat d'une coalition d'opposition, Adama Barrow, a affirmé vendredi le président de la Commission électorale indépendante, Alieu Momar Njie.

Il est vraiment exceptionnel que quelqu'un qui a dirigé le pays aussi longtemps ait accepté sa défaite, a déclaré M. Njie aux journalistes, peu avant l'horaire prévu pour l'annonce officielle des résultats à la mi-journée, qui était de nouveau reportée.

M. Jammeh devait faire une déclaration dans la journée sur la télévision d'Etat pour féliciter son adversaire victorieux, candidat d'une large coalition de l'opposition.

Selon de premiers résultats annoncés à la télévision par la Commission électorale, M. Barrow l'emportait symboliquement sur l'ensemble des circonscriptions de la capitale Banjul, avec 49,67% des voix, devant M. Jammeh à 42,64% et Mama Kandeh, ex-député du parti au pouvoir et candidat d'une nouvelle formation, à 7,6%.

Quelque 890.000 électeurs, sur près de 2 millions d'habitants de ce pays d'Afrique de l'Ouest enclavé dans le territoire sénégalais hormis sa façade atlantique, étaient appelés aux urnes jeudi, pour départager les trois candidats.

Porté au pouvoir par un coup d'Etat en 1994, Yahya Jammeh, élu pour la première fois en 1996 puis réélu tous les cinq ans depuis, briguait un cinquième mandat à la tête de la Gambie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.