Gambie : Jammeh s'incline

02/12/2016
Gambie : Jammeh s'incline

L'opposant Adama Barrow aurait rassemblé 49,67% des voix

Le chef de l'Etat gambien Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, a reconnu sa défaite au scrutin présidentiel de jeudi face au candidat d'une coalition d'opposition, Adama Barrow, a affirmé vendredi le président de la Commission électorale indépendante, Alieu Momar Njie.

Il est vraiment exceptionnel que quelqu'un qui a dirigé le pays aussi longtemps ait accepté sa défaite, a déclaré M. Njie aux journalistes, peu avant l'horaire prévu pour l'annonce officielle des résultats à la mi-journée, qui était de nouveau reportée.

M. Jammeh devait faire une déclaration dans la journée sur la télévision d'Etat pour féliciter son adversaire victorieux, candidat d'une large coalition de l'opposition.

Selon de premiers résultats annoncés à la télévision par la Commission électorale, M. Barrow l'emportait symboliquement sur l'ensemble des circonscriptions de la capitale Banjul, avec 49,67% des voix, devant M. Jammeh à 42,64% et Mama Kandeh, ex-député du parti au pouvoir et candidat d'une nouvelle formation, à 7,6%.

Quelque 890.000 électeurs, sur près de 2 millions d'habitants de ce pays d'Afrique de l'Ouest enclavé dans le territoire sénégalais hormis sa façade atlantique, étaient appelés aux urnes jeudi, pour départager les trois candidats.

Porté au pouvoir par un coup d'Etat en 1994, Yahya Jammeh, élu pour la première fois en 1996 puis réélu tous les cinq ans depuis, briguait un cinquième mandat à la tête de la Gambie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !