Hollande envisage le retrait de la force Licorne

29/04/2012
Hollande envisage le retrait de la force Licorne

Le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande (photo), interrogé dimanche matin sur la présence de la force française Licorne en Côte d'Ivoire, alors qu'il prône un retrait rapide d'Afghanistan, a noté qu'il n'y avait pas de demande de retrait de la part des autorités d'Abidjan, tout en notant que "l'objectif est plutôt de ne pas rester plus longtemps que nécessaire".

La France a déployé la force Licorne en Côte d'Ivoire en septembre 2002 après une tentative de coup d'Etat ayant dégénéré en guerre civile. Chargée de contrôler le cessez-le-feu, puis de soutenir le déploiement d'une mission de la CEDEAO fin 2002, la force Licorne, par ailleurs en charge d'assurer la sécurité des ressortissants français, soutient désormais la force de l'ONU en Côte d'Ivoire (ONUCI). Ses effectifs sont passés de 5.000 à 450 hommes.

"Pour l'instant, il y a une demande du gouvernement ivoirien" concernant cette présence, a dit M. Hollande en marge d'une visite au Mémorial de la Shoah à Paris. "Et tant que nous n'avons pas eu de la part des autorités qui ont décidé de cette présence une demande de nous retirer, nous ne le ferons pas. Mais c'est vrai que l'objectif est plutôt de ne pas rester plus longtemps que nécessaire".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.

Pas suffisant pour être qualifié

Sport

Malgré sa victoire dimanche à Lomé face au Gabon (2-1), le Togo dit adieu au second tour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans.