Hollande envisage le retrait de la force Licorne

29/04/2012
Hollande envisage le retrait de la force Licorne

Le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande (photo), interrogé dimanche matin sur la présence de la force française Licorne en Côte d'Ivoire, alors qu'il prône un retrait rapide d'Afghanistan, a noté qu'il n'y avait pas de demande de retrait de la part des autorités d'Abidjan, tout en notant que "l'objectif est plutôt de ne pas rester plus longtemps que nécessaire".

La France a déployé la force Licorne en Côte d'Ivoire en septembre 2002 après une tentative de coup d'Etat ayant dégénéré en guerre civile. Chargée de contrôler le cessez-le-feu, puis de soutenir le déploiement d'une mission de la CEDEAO fin 2002, la force Licorne, par ailleurs en charge d'assurer la sécurité des ressortissants français, soutient désormais la force de l'ONU en Côte d'Ivoire (ONUCI). Ses effectifs sont passés de 5.000 à 450 hommes.

"Pour l'instant, il y a une demande du gouvernement ivoirien" concernant cette présence, a dit M. Hollande en marge d'une visite au Mémorial de la Shoah à Paris. "Et tant que nous n'avons pas eu de la part des autorités qui ont décidé de cette présence une demande de nous retirer, nous ne le ferons pas. Mais c'est vrai que l'objectif est plutôt de ne pas rester plus longtemps que nécessaire".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.