IBK élu dès le premier tour ?

29/07/2013
IBK élu dès le premier tour ?

De premiers résultats collectés par des journalistes maliens présents dans des bureaux de vote à travers le Mali donnaient une très nette avance au candidat Ibrahim Boubacar Keita (photo), ex-Premier ministre de 69 ans, au premier tour de la présidentielle de dimanche.

Ces résultats non officiels indiquent que M. Keita pourrait même créer la surprise et l'emporter dès le premier tour.
 
 Ibrahim Boubacar Keita, cacique de la vie politique malienne, est l'un des deux grands favoris du scrutin avec Soumaïla Cissé, 63 ans, ancien ministre des Finances et ex-président de la Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa).
 
 En dépit de menaces d'un groupe jihadiste armé, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), le scrutin s'est déroulé sans incidents et a été marqué par une forte mobilisation, selon des observateurs nationaux indépendants.
 
 Dans les villes du Nord, Kidal, Gao et Tombouctou, région qui a subi en 2012 la violence et l'occupation de rebelles touareg et de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, le vote s'est tenu sous la surveillance de casques bleus de la force de l'ONU, la Minusma, et de l'armée malienne assistés par les 3.200 soldats Français restés au Mali après leur intervention en janvier pour chasser les jihadistes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.