Kenyatta en tête ; Odinga conteste

09/03/2013
Kenyatta en tête ; Odinga conteste

Raila Odinga, candidat donné battu par Uhuru Kenyatta à la présidentielle kényane selon les chiffres officiels provisoires, ne reconnaît pas sa défaite, car le scrutin a été faussé.

M. Odinga devait s'exprimer samedi matin, une fois que la Commission électorale aura annoncé les résultats officiels de l'élection de lundi dernier. Les résultats de l'ensemble des 291 circonscriptions compilés par la Commission donnent M. Kenyatta vainqueur au premier tour, avec environ 4.000 voix d'avance sur M. Odinga.

La coalition soutenant M. Odinga - en retard sur M. Kenyatta depuis le début des opérations de dépouillement - avait dénoncé jeudi le processus de compilation des résultats, affirmant que ceux-ci étaient trafiqués.

La Commission électorale n'a pas encore officiellement annoncé l'élection de M. Kenyatta à la tête de l'Etat et devait publier samedi les résultats officiels du scrutin.

Les résultats compilés de la totalité des 291 circonscriptions, affichés dans la nuit sur les écrans au siège de la Commission électorale, donnent à M. Kenyatta 6.173.433 voix sur un total de 12.338.667 de bulletins, soit 50,03% des votants.

De son côté M. Odinga, 68 ans, Premier ministre sortant, a recueilli 5.340.546 voix, soit 43,28% des votants et enregistre sa troisième et probable ultime défaite présidentielle. Les chiffres diffusés par la Commission montrent un taux de participation record, avoisinant les 85%.

Les partisans de M. Kenyatta, 51 ans, ont commencé à fêter, dès le milieu de la nuit, la victoire de leur champion, tandis que ceux de M. Odinga, sous le choc, attendaient que ce dernier s'exprime publiquement.

Aucun incident notable n'a été pour l'heure signalé, cinq ans après les terribles violences sur lesquelles avait débouché la défaite contestée de M. Odinga à la présidentielle de fin 2007, annoncée après un dépouillement soupçonné d'avoir été manipulé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.