Khartoum ne veut plus de l’Onu

29/05/2011
Khartoum ne veut plus de l’Onu

Le gouvernement soudanais a décidé de mettre fin à la mission de l'ONU au Soudan (Unmis) le 9 juillet, fin de son mandat actuel et date prévue pour l'accession à l'indépendance du Sud Soudan, a-t-on appris dimanche de source officielle.

Le Soudan a officiellement notifié aux Nations unies que la mission de l'Unmis prendra fin le 9 juillet, a rapporté l'agence de presse Suna.

Forte d'environ 10.000 Casques bleus et un millier de personnels civils, l'Unmis avait été déployée au Soudan en mars 2005 en appui à la mise en oeuvre de l'accord de paix (CPA) qui avait mis fin à deux décennies de guerre civile entre le Nord musulman et le Sud majoritairement chrétien et animiste.

Le 27 avril dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU avait prorogé son mandat jusqu'au 9 juillet, également date de l'accession à l'indépendance du Sud Soudan qui avait voté en janvier à une majorité écrasante en faveur de la sécession.

Cette annonce des autorités soudanaises intervient alors que le pays connaît un regain de tension entre le Nord et le Sud Soudan, après la prise le 21 mai dernier de la région disputée d'Abyei par l'armée nordiste.

Le quartier général de l'Unmis est situé à Khartoum, mais l'essentiel de ses personnels est déployé au Sud Soudan.

Une autre mission de l'ONU (Unamid), qui compte environ 23.000 Casques bleus, opère au Darfour, région de l'ouest du Soudan en proie à la guerre civile.

L'avenir de l'Unmis était l'un des sujets de préoccupation de la délégation du Conseil de sécurité de l'ONU, qui a séjourné du 21 au 24 mai au Soudan.

L'Unmis est déployée dans le pays avec l'accord des autorités de Khartoum, mais la décision finale du retrait et de la fin de la mission revient en dernier ressort au Conseil de sécurité de l'ONU.

L'une des pistes évoquées par les membres du Conseil de sécurité lors de leur séjour à Khartoum était notamment un redéploiement d'une grande partie des moyens humains et matériels de l'Unmis, dans le cadre d'une nouvelle mission, au Sud Soudan qui sera à compter du 9 juillet un pays indépendant.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.