L’Iran cherche à s’assurer le soutien de l’Afrique

15/04/2013
L’Iran cherche à s’assurer le soutien de l’Afrique

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a quitté dimanche Téhéran pour une mini-tournée africaine destinée à renforcer les liens politiques et économiques avec le Bénin, le Ghana et le Niger. A Cotonou, Ahmadinejad a été a élevé à la dignité de Grand Croixde l’ordre national du Bénin, la plus haute distinction honorifique du pays.

L'Iran, sous le coup d'une série de sanctions économiques liées à son programme nucléaire controversé, cherche à s'assurer en Afrique des soutiens à l'ONU, notamment parmi les pays musulmans. Les puissances occidentales et Israël soupçonnent Téhéran, malgré ses démentis, de dissimuler un volet militaire sous couvert d'activités nucléaires civiles.
 
 En avril 2010, M. Ahmadinejad s'était rendu en Ouganda pour plaider sa cause dans le dossier nucléaire, alors que Kampala détenait un siège temporaire au Conseil de sécurité des Nations unies.
 
 L'Iran s'est également rapproché de la Mauritanie, du Sénégal et du Nigeria. Mais les relations avec Dakar et Abuja ont connu des hauts et des bas. 
 
 Les liens diplomatiques avec le Sénégal ont été renoués début février, après un an de brouille, Dakar ayant accusé Téhéran d'avoir livré à la rébellion en Casamance des armes utilisées lors d'attaques contre les troupes régulières.
 
 En février également, les autorités nigérianes ont annoncé l'arrestation de trois personnes, accusées d'espionnage au profit de l'Iran.
 
 Téhéran est par ailleurs un allié du Soudan, autre pays à faire l'objet de sanctions à l'ONU et dont le président Omar el-Béchir est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide et crimes contre l'humanité au Darfour.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.