L’opposition rejette le résultat du référendum

23/12/2012
L’opposition rejette le résultat du référendum

L'opposition égyptienne va faire appel du résultat du référendum sur un projet de Constitution, estimant que la victoire annoncée résulte de la fraude, a déclaré dimanche un des ses chefs de file.

Le Front du salut national, principale coalition de l'opposition, va faire appel du résultat de ce référendum en raison de la fraude et des violations des règles électorales, a déclaré lors d'une conférence de presse l'un des principaux dirigeants du FSN, le nationaliste de gauche Hamdeen Sabbahi.

Le FSN a affirmé dans un communiqué que la victoire du oui au référendum sur un projet de Constitution, annoncée par les islamistes qui soutiennent le texte et les médias gouvernementaux est due à la fraude, aux violations et aux irrégularités constatées.

Les Frères musulmans, dont est issu le président Mohamed Morsi, et les médias gouvernementaux ont affirmé tôt dimanche matin que le oui l'avait emporté par 64% des votants lors de ce référendum qui s'est tenu en deux phases, les 15 et 22 décembre.

Les résultats officiels de ce référendum qui a profondément divisé le pays et donné lieu à de nombreuses manifestations parfois violentes doivent être proclamés lundi par la commission électorale, selon le quotidien gouvernemental al-Ahram.

Un autre dirigeant de l'opposition laïque, Amr Hamzawy, a déclaré lors de cette conférence de presse que nous demandons à la commission (électorale) d'enquêter sur les irrégularités avant d'annoncer les résultats officiels.

Notre combat est pacifique, nous voulons faire tomber une Constitution invalide en arguant des irrégularités et du faible taux de participation, -estimé officieusement à 32% environ-, a-t-il poursuivi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).