La méningite fait des ravages au Burkina

17/03/2010
La méningite fait des ravages au Burkina

La méningite de type cérébro-spinale qui frappe régulièrement le Burkina Faso a fait 42 nouveaux morts la semaine dernière, portant à 378 le nombre de décès dus à cette maladie dans le pays depuis le début de l'année, a indiqué mercredi le ministère de la Santé.
"Depuis le 1er janvier jusqu'au dimanche 14 mars, l'ensemble des districts sanitaires a notifié un total cumulé de 2.520 cas suspects de méningite dont 378 décès, soit 15% de létalité", a déclaré le directeur de la lutte contre la maladie au ministère de la Santé, le docteur Sylvestre Tiendrébéogo.
Le dernier bilan arrêté le 7 mars faisait état d'un total de 336 décès pour 2.188 cas suspects.
Le dr Tiendrébéogo s'exprimait devant des responsables locaux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), de la Croix-rouge et d'ONG.
Selon ce responsable, des campagnes de vaccination réactives seront entreprises dans les districts sanitaires de Séguénéga (nord) et de Djibo (nord) "dans la semaine, ou tout au plus en début de semaine prochaine".
Le Burkina Faso est situé au coeur de la ceinture africaine de la méningite qui s'étend du Sénégal à Djibouti.
L'an dernier, la méningite a tué 683 personnes dans le pays, en particulier durant la période de la saison sèche (décembre à mai).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.