Le C-10 veut un siège permanent au Conseil de sécurité

16/05/2014
Le C-10 veut un siège permanent au Conseil de sécurité

Denis Sassou Nguesso

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a appelé vendredi l'Afrique à résoudre la question des lycéennes enlevées par le groupe islamiste armé Boko Haram au Nigeria sans attendre un soutien international, et plus généralement à prendre son destin en main.

Ce sont des défis que l'Afrique doit relever. Il faut qu'elle prenne son destin en main avant d'attendre le soutien de la communauté internationale, par exemple sur cette question de Boko Haram et l'enlèvement de plus de 200 jeunes filles au Nigeria, a déclaré M. Sassou Nguesso, dont les paroles ont été diffusées par la radio-télévision publique congolaise.

Le moment est venu pour que l'Afrique prenne elle-même d'abord une position ferme. Qu'il s'agisse du Nigeria, de la Centrafrique ou du Sud Soudan, les Africains doivent se mettre en première ligne, a-t-il ajouté.

Le président congolais a tenu ces propos dans son fief d'Oyo (400 km au nord de Brazzaville) à l'issue d'une réunion de 10 pays membres de l'Union africaine (UA).

Sur la réforme de l'ONU, le Comité des dix de l'UA (C-10) a rappelé que l'objectif de l'Afrique (était) d'être pleinement représentée dans tous les organes de prise de décision des Nations unies, particulièrement au Conseil de sécurité.

L'Afrique souhaite obtenir au sein de cette instance, après son élargissement, l'allocation d'au moins deux sièges permanents avec tous les privilèges et prérogatives de membre permanent y compris le droit de veto et cinq sièges de membres non permanents, indique le C-10 dans un communiqué.

Le Conseil de sécurité de l'ONU compte cinq membres permanents (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) et 10 membres non permanents élus par l'Assemblée générale des Nations unies pour un mandat de deux ans, dont deux actuellement sont africains: le Nigeria et le Rwanda.

Le C-10 est composé de l'Algérie, du Congo-Brazzaville, de la Guinée équatoriale, du Kenya, de la Libye, de la Namibie, de l'Ouganda, du Sénagal, de la Sierra Leone et de la Zambie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !