Le panel n’obtient rien de Gbagbo

05/03/2011
Le panel n’obtient rien de Gbagbo

Le panel de chefs d'Etat africains chargé de dénouer la crise ivoirienne a exigé vendredi "l'arrêt immédiat des tueries", au moment où une flambée de violences fait craindre une guerre civile dans le pays.
Présidé par Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), le groupe mandaté par l'Union africaine (UA) s'est réuni à Nouakchott, après une première rencontre le 20 février, pour esquisser une issue à la crise née du scrutin de novembre, opposant le chef de l'Etat sortant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale.
"Le groupe demande l'arrêt immédiat des tueries et des exactions provoquant des pertes en vie humaines, ainsi que des manifestations, marches populaires et autres activités susceptibles de dégénérer en troubles et en violences", indique un communiqué publié à l'issue de la rencontre de six heures.
Le panel a appelé à "la plus grande retenue" et réclamé "la levée du blocus imposé à l'hôtel du Golf" d'Abidjan, où sont retranchés M. Ouattara et son gouvernement.
Mais sur le départ du pouvoir de Laurent Gbagbo, le panel n’a obtenu aucun résultat, ce qui ne constitue pas une surprise.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.

L'évènement digital de la rentrée

Tech & Web

Le Togo a amorcé sa révolution numérique. L’essor de la sphère digitale, synonyme de développement économique et social, est incontournable.