Le panel n’obtient rien de Gbagbo

05/03/2011
Le panel n’obtient rien de Gbagbo

Le panel de chefs d'Etat africains chargé de dénouer la crise ivoirienne a exigé vendredi "l'arrêt immédiat des tueries", au moment où une flambée de violences fait craindre une guerre civile dans le pays.
Présidé par Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), le groupe mandaté par l'Union africaine (UA) s'est réuni à Nouakchott, après une première rencontre le 20 février, pour esquisser une issue à la crise née du scrutin de novembre, opposant le chef de l'Etat sortant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale.
"Le groupe demande l'arrêt immédiat des tueries et des exactions provoquant des pertes en vie humaines, ainsi que des manifestations, marches populaires et autres activités susceptibles de dégénérer en troubles et en violences", indique un communiqué publié à l'issue de la rencontre de six heures.
Le panel a appelé à "la plus grande retenue" et réclamé "la levée du blocus imposé à l'hôtel du Golf" d'Abidjan, où sont retranchés M. Ouattara et son gouvernement.
Mais sur le départ du pouvoir de Laurent Gbagbo, le panel n’a obtenu aucun résultat, ce qui ne constitue pas une surprise.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.