Le panel n’obtient rien de Gbagbo

05/03/2011
Le panel n’obtient rien de Gbagbo

Le panel de chefs d'Etat africains chargé de dénouer la crise ivoirienne a exigé vendredi "l'arrêt immédiat des tueries", au moment où une flambée de violences fait craindre une guerre civile dans le pays.
Présidé par Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), le groupe mandaté par l'Union africaine (UA) s'est réuni à Nouakchott, après une première rencontre le 20 février, pour esquisser une issue à la crise née du scrutin de novembre, opposant le chef de l'Etat sortant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale.
"Le groupe demande l'arrêt immédiat des tueries et des exactions provoquant des pertes en vie humaines, ainsi que des manifestations, marches populaires et autres activités susceptibles de dégénérer en troubles et en violences", indique un communiqué publié à l'issue de la rencontre de six heures.
Le panel a appelé à "la plus grande retenue" et réclamé "la levée du blocus imposé à l'hôtel du Golf" d'Abidjan, où sont retranchés M. Ouattara et son gouvernement.
Mais sur le départ du pouvoir de Laurent Gbagbo, le panel n’a obtenu aucun résultat, ce qui ne constitue pas une surprise.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.