Licorne sécurise l’aéroport d’Abidjan

03/04/2011
Licorne sécurise l’aéroport d’Abidjan

La force française Licorne présente à Abidjan, en coordination avec l’ONUCI, a pris le contrôle de l'aéroport de la capitale économique où des combats font rage depuis jeudi soir et Paris a envoyé 300 soldats en renfort en Côte d'Ivoire, a annoncé dimanche l'état-major des armées.
Le camp militaire français à Abidjan se situe à Port-Bouët, près de l'aéroport international dont le contrôle était assuré par la force de l'ONU.
Dans le même temps, l'effectif de la force Licorne a été porté à environ 1.400 hommes, avec l'envoi en renfort de deux compagnies supplémentaires, soit près de 300 hommes, a indiqué le colonel Burkhard.
La force Licorne, dont l'effectif avait été récemment porté à environ 1.100 hommes, a pour mission principale de soutenir l'Onuci et d'assurer la sécurité des Français et étrangers en temps de crise.
Plus de 1.500 étrangers, dont 700 Français, étaient regroupés samedi soir dans le camp militaire français de Port-Bouët sous la protection de cette force, selon l'armée française.
Les combats ont fait rage vendredi et samedi à Abidjan entre les forces du chef d'Etat ivoirien sortant Laurent Gbagbo, qui s'accroche au pouvoir, et celles de son rival Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale après la présidentielle de novembre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Nomination des nouveaux commissaires

Cédéao

Lomé a accueilli pendant deux jours la 18e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.