Licorne sécurise l’aéroport d’Abidjan

03/04/2011
Licorne sécurise l’aéroport d’Abidjan

La force française Licorne présente à Abidjan, en coordination avec l’ONUCI, a pris le contrôle de l'aéroport de la capitale économique où des combats font rage depuis jeudi soir et Paris a envoyé 300 soldats en renfort en Côte d'Ivoire, a annoncé dimanche l'état-major des armées.
Le camp militaire français à Abidjan se situe à Port-Bouët, près de l'aéroport international dont le contrôle était assuré par la force de l'ONU.
Dans le même temps, l'effectif de la force Licorne a été porté à environ 1.400 hommes, avec l'envoi en renfort de deux compagnies supplémentaires, soit près de 300 hommes, a indiqué le colonel Burkhard.
La force Licorne, dont l'effectif avait été récemment porté à environ 1.100 hommes, a pour mission principale de soutenir l'Onuci et d'assurer la sécurité des Français et étrangers en temps de crise.
Plus de 1.500 étrangers, dont 700 Français, étaient regroupés samedi soir dans le camp militaire français de Port-Bouët sous la protection de cette force, selon l'armée française.
Les combats ont fait rage vendredi et samedi à Abidjan entre les forces du chef d'Etat ivoirien sortant Laurent Gbagbo, qui s'accroche au pouvoir, et celles de son rival Alassane Ouattara, reconnu président élu par la communauté internationale après la présidentielle de novembre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.