Moussa Mara nommé Premier ministre

06/04/2014
Moussa Mara nommé Premier ministre

Moussa Mara le nouveau Premier ministre Malien

Le Premier ministre malien a présenté la démission de son gouvernement, formé il y a sept mois, a-t-on appris de source officielle à Bamako dans la nuit de samedi à dimanche. Il a été remplacé par le ministre de l'Urbanisme et de la Politique de la ville, Moussa Mara.

Selon la même source, le président Ibrahim Boubacar Keïta "a nommé M. Moussa Mara Premier ministre (...) et l'a chargé de former un nouveau gouvernement". Le communiqué ne précise pas les raisons de la démission du gouvernement, sept mois seulement après la nomination de M. Ly comme Premier ministre, au lendemain de l'investiture du président Keïta.

Moussa Mara, 39 ans, avait été candidat au premier tour de l'élection présidentielle de l'été 2013 remportée par M. Keïta. Ce comptable, maire d'une commune de Bamako, avait remporté 1,5% des suffrages, sous la bannière de son mouvement, Yelema ("changement" en bambara), qu'il a fondé en 2010.

Il est le fils de l'ancien ministre de la Justice Joseph Mara qui avait été emprisonné pendant cinq ans à la fin des années 70, sous la dictature de Moussa Traoré.

M. Ly, un banquier de 50 ans, ancien conseiller spécial du gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), était l'un des artisans du programme économique du président Keïta.

Premier chef de gouvernement du Mali post-crise, M. Ly s'était engagé "à relever les défis et missions qui (lui) ont été assignés par le président" Keïta, notamment le redressement et la réconciliation du Mali, déchiré par 18 mois de crise politico-militaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.