Nigeria : les barbares

07/05/2014
Nigeria : les barbares

Le nombre de jeunes filles enlevées dimanche lors du dernier rapt attribué au groupe islamiste armé Boko Haram dans le nord-est du Nigeria s'élève à 11, selon un nouveau bilan donné mercredi par un responsable local.

Après avoir attaqué un village dans l'Etat de Borno, dimanche soir, et enlevé huit adolescentes, les ravisseurs ont attaqué un deuxième village tout proche et enlevé trois autres filles.

Au total, les combattants de Boko Haram ont enlevé 11 filles âgées de 12 à 15 ans dans les villages de Warabe et Wala, a-t-il précisé.

Boko Haram, qui veut dire L'éducation occidentale est un péché en haoussa, la langue la plus parlé dans le nord du Nigeria, a commis plusieurs attaques dans des écoles, des lycées et des universités par le passé, mais ces enlèvements en masse d'adolescentes sont un fait nouveau.

La menace de Boko Haram de vendre comme esclaves les lycéennes enlevées mi-avril à Chibok, brandie par le chef du groupe islamiste, a suscité une indignation mondiale.

Le président américain Barack Obama a déclaré mardi soir qu'une équipe d'experts américains, composée de militaires et policiers notamment, avait déjà été envoyée sur place pour aider les autorités nigérianes à retrouver les jeunes filles enlevées.

Le président François Hollande a assuré mercredi que la France fera tout pour aider le Nigeria à retrouver les jeunes filles enlevées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.