Pas une goutte d’essence à Libreville

03/04/2011
Pas une goutte d’essence à Libreville

La quasi-totalité de la production pétrolière du Gabon, 4e producteur sub-saharien, était stoppée samedi, au deuxième jour de la grève des employés du secteur, alors qu'à Libreville et Port-Gentil, les stations ne disposaient plus de carburant.
Aucun hydrocarbure ne sortait plus de l'unique raffinerie du pays, la Sogara à Port-Gentil, la capitale pétrolière.
L'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), qui regroupe 4.000 des 5.000 salariés du secteur et dont les mouvements sont généralement très suivis, a mené des négociations dans les bureaux du Premier ministre Paul Biyoghe Mba samedi.
Arnauld Engandji, porte-parole de l'Onep, a annoncé en milieu d'après midi, à l'issue de cette rencontre, que le mouvement allait se poursuivre dimanche même si les représentants syndicaux vont "à nouveau consulter leurs bases samedi en soirée". Une nouvelle rencontre est prévue dimanche.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.