Pas une goutte d’essence à Libreville

03/04/2011
Pas une goutte d’essence à Libreville

La quasi-totalité de la production pétrolière du Gabon, 4e producteur sub-saharien, était stoppée samedi, au deuxième jour de la grève des employés du secteur, alors qu'à Libreville et Port-Gentil, les stations ne disposaient plus de carburant.
Aucun hydrocarbure ne sortait plus de l'unique raffinerie du pays, la Sogara à Port-Gentil, la capitale pétrolière.
L'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), qui regroupe 4.000 des 5.000 salariés du secteur et dont les mouvements sont généralement très suivis, a mené des négociations dans les bureaux du Premier ministre Paul Biyoghe Mba samedi.
Arnauld Engandji, porte-parole de l'Onep, a annoncé en milieu d'après midi, à l'issue de cette rencontre, que le mouvement allait se poursuivre dimanche même si les représentants syndicaux vont "à nouveau consulter leurs bases samedi en soirée". Une nouvelle rencontre est prévue dimanche.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.