Priorité à l’aviation et à l’énergie

25/08/2010
Priorité à l’aviation et à l’énergie

La banque centrale du Nigeria a annoncé mardi avoir constitué un fonds de 2 milliards de dollars destiné à encourager les investissements privés dans les secteurs de l'énergie et de l'aviation.
"L'objet de ce fonds est d'encourager l'investissement du privé dans ces deux secteurs", a indiqué la Banque centrale du Nigeria (CBN) dans un communiqué.
Ce montant constitue une partie des 500 milliards de nairas du fonds d'intervention pour l'énergie et l'aviation annoncé en avril dernier "dans une tentative de catalyser le secteur de l'économie nigériane", précise le texte.
La CBN a précisé que la constitution de ce fonds était destiné à soutenir les initiatives du président Goodluck Jonathan dans ces deux domaines.
Plus tôt ce mois, M. Jonathan avait promis dans son programme électoral un réseau électrique de 3,5 milliards de dollars pour son pays, mais n'avait pas donné de détails pour son financement.
Les élections devraient se dérouler en janvier au Nigeria.
Le pays fait aussi actuellement des efforts pour améliorer le secteur de l'aviation, décrit lundi par le ministre de l'Aviation comme "un catalyseur de la croissance économique".
Le fonds sera géré par la Banque de l'industrie avec pour conseiller technique l'African Finance Corporation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.