Prise d'otages spectaculaire au Burkina Faso

17/09/2015
Prise d'otages spectaculaire au Burkina Faso

Isaac Zida

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exigé mercredi la libération immédiate du président intérimaire et du Premier ministre du Burkina Faso, retenus par des militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

M. Ban se déclare dans un communiqué scandalisé par ce coup de force de la garde prétorienne de l'ex-président Blaise Compaoré, chassé du pouvoir en octobre 2014.

Les Nations unies soutiennent fermement les autorités de transition et le président (Michel) Kafando, ajoute M. Ban, cité par son porte-parole.

Cet incident est une violation flagrante de la Constitution du Burkina et des accords sur la transition politique dans le pays, a-t-il ajouté.

M. Ban a souligné le soutien ferme de la population à cette transition et a demandé que son calendrier soit respecté, y compris les élections présidentielle et législative prévues pour le 11 octobre et censées mettre un terme à cette transition.

Toujours selon le communiqué, le représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique de l'ouest Mohamed Ibn Chambas se trouve actuellement à Ouagadougou. Il s'efforce avec la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest et l'Union africaine de résoudre cette crise afin de sauvegarder la transition au Burkina Faso.

On ignorait pour l'instant les revendications des soldats du RSP qui détiennent le président et son Premier ministre Isaac Zida. 

Outre l'ONU, l'Union africaine, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest et la France, ancienne puissance coloniale, ont fermement condamné mercredi cette prise d'otages et exigé la libération de toutes les personnes détenues.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !