Proclamation de l’indépendance de la nation Azaouad

06/04/2012
Proclamation de l’indépendance de la nation Azaouad

Les insurgés touaregs, qui ont pris le contrôle du nord du Mali, ont annoncé vendredi l'indépendance de la nation Azaouad, invoquant 50 ans de mauvaise gouvernance et la charte de l'ONU sur les droits des peuples autochtones.

"Considérant la libération complète du territoire d'Azaouad, nous proclamons irrévocablement l'indépendance de l'Etat d'Azaouad, à partir d'aujourd'hui, vendredi 6 avril 2012", précise le Mouvement national de libération de l'Azaouad (MNLA), dans un communiqué diffusé sur leur site internet, signé par le secrétaire général Billal Ag Acherif.

"L'accumulation de plus de 50 ans de mauvaise gouvernance, de corruption et de collusion militaro-politico-financière, met en danger l'existence du peuple d'Azaouad et menace la stabilité de la région et la paix internationale", poursuit le MNLA dans son communiqué.

Le Mouvement national de libération de l'Azaouad (MNLA) accuse également les gouvernements maliens d'avoir essayé d'éliminer les touaregs, les affamant lors des différentes sécheresses.

L'Union africaine a annoncé vendredi qu'elle rejetait totalement la prétendue déclaration d'indépendance.

Le mouvement a profité de l'instabilité provoquée par le putsch du 21 mars pour s'emparer des trois principales villes du nord du pays, Gao, Kidal et Tombouctou. Une offensive qui a débouché sur la partition de facto du pays, sans que l'on sache exactement laquelle des différentes armées insurgées occupe quelle ville. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !