Production en chute libre au Cameroun

08/09/2010
Production en chute libre au Cameroun

La production pétrolière du Cameroun a baissé de 13,1% en 2009 par rapport à l'année précédente, selon un rapport du ministère de l'Economie.
Début 2010, la Société nationale des hydrocarbures (SNH) du Cameroun évaluait à 13,08% la baisse de la production pétrolière de 2009 par rapport à celle de l'année précédente, en attribuant cette régression au "report de plusieurs projets de développement", occasionné notamment par la crise financière internationale.
Le pays produit actuellement 26,6 millions de barils de pétrole par an, soit en moyenne 73.094 barils par jour, d'après la SNH citée par la presse locale.
Selon le rapport du ministère, les recettes budgétaires du Cameroun en dehors des dons ont connu un recul de 272,2 milliards de FCFA (près de 415 millions d'euros) en 2009, "essentiellement" à cause de la baisse de la production pétrolière.
"La remontée actuelle des cours du pétrole brut sur les marchés et les perspectives de sortie de crise augurent une amélioration des recettes publiques en 2010", souligne le document.
En 2009, la redevance pétrolière que la SNH verse annuellement à l'Etat a chuté de presque 50%, s'établissant à 331,7 milliards de FCFA (près de 505,7 millions d'euros) contre 651,7 milliards de FCFA (plus de 993,5 millions d'euros) en 2008, selon la société.
En plus de cette redevance, le gouvernement perçoit les impôts sur les activités des sociétés pétrolières qui, selon des sources concordantes, sont de moindre importance par rapport à cette redevance.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.