Purge en Gambie

02/01/2015
Purge en Gambie

Yahya Jammeh

Plusieurs dizaines de civils et militaires ont été arrêtés jeudi en Gambie après le coup d'Etat raté contre le président Yahya Jammeh, rapporte Togodiplomatie.info

Ce dernier a accusé un mystérieux "groupe terroriste" soutenu par des "puissances" étrangères. Mercredi, il avait averti: "ceux qui jouent avec Dieu le paieront cher".

"Plusieurs dizaines de militaires et de civils ont déjà été arrêtés et soumis à des interrogatoires" après l'attaque de mardi contre le palais présidentiel à Banjul, a indiqué une source proche de la National Intelligence Agency (NIA), les redoutés services de renseignements du pays.

L'identité de ces personnes, ainsi que la date de leur arrestation, n'est pas connue. Certaines d'entre elles étaient logées dans "quatre villas", à Banjul et dans ses environs, où devaient les rejoindre d'autres participants au putsch, toujours selon la même source, jointe dans la capitale gambienne depuis la Guinée-Bissau.

Des documents contenant notamment un plan de l'attaque ont également été découverts par les enquêteurs, qui ont aussi mis la main, au port de Banjul, sur un container avec "une grande quantité d'armes automatiques, très sophistiquées, et d'explosifs". Cet arsenal était caché dans "des ballots de friperie".

"Les enquêtes sont maintenant orientées vers la provenance du container et surtout les commanditaires" de l'assaut, a poursuivi la même source.

L'attaque du palais présidentiel dans la nuit de lundi à mardi a été menée par un "groupe de terroristes soutenus par des puissances que je ne voudrais pas nommer (...) des dissidents basés aux Etats-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni", a accusé le président Jammeh dans un discours à la télévision nationale dans la nuit de mercredi à jeudi.

Ce "n'est pas un coup d'Etat militaire comme on l'a appelé dans certains médias", a assuré le chef de l'Etat, arrivé au pouvoir il y a vingt ans par un coup d'Etat et qui dirige depuis lors la Gambie d'une main de fer.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.