Putsch et contre-putsch

01/05/2012
Putsch et contre-putsch

Le gouvernement malien a assuré mardi prendre toutes les mesures appropriées en vue d'un retour à la normale après les troubles qui ont opposé lundi soir à Bamako les forces de l'ex-junte aux parachutistes, fidèles à l'ancien président renversé.

Le Premier ministre et son gouvernment assurent qu'ils prennent toutes les mesures appropriées en vue de la restauration de la normalité, a déclaré, dans une intervention télévisée, le ministre de la Communication Hamadoun Touré, porte-parole du gouvernement de transition dirigé par Cheikh Modibo Diarra.

L'urgence pour nous tous est de parachever le retour définitif à l'ordre constitutionnel et le rétablissement de l'autorité de l'Etat sur tout le territoire national y compris dans le nord pour permettre l'expression de la volonté du peuple malien dans des conditions démocratiques, a-t-il ajouté.

Cette première déclaration du gouvernement malien depuis le début des troubles lundi soir a été diffusée sur la télévision nationale, peu après après une interview du chef de l'ex-junte, le capitaine Amadou Haya Sanogo, affirmant avoir la situation sous contrôle.

Le capitaine Sanogo a également assuré que l'accord-cadre sur le retour au pouvoir des civils, conclu le 6 avril avec la médiation burkinabè, restait en vigueur malgré les troubles.

L'accord-cadre demeure, le président est là conformément à l'accord-cadre, le gouvernement demeure, l'Assemblée nationale pareillement, a-t-il dit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.