Retour au calme à Dakar

25/06/2011
Retour au calme à Dakar

L'opposition et la société civile ont exhorté vendredi le président sénégalais Abdoulaye Wade (photo) à renoncer à un nouveau mandat en 2012, au lendemain d'un conflit dans la rue alors que, en privé, des proches du pouvoir jugeaient le chef de l'Etat affaibli.

Après une journée de manifestations nationales, qui ont tourné à l'émeute à Dakar, M. Wade, 85 ans, a retiré un projet de loi controversé qui aurait permis l'élection simultanée du président et du vice-président avec seulement 25 % des voix.

Les violences de jeudi avec l'attaque ou l'incendie de véhicules, édifices publics et domiciles de responsables du pouvoir, ont fait 102 blessés à Dakar dont 13 policiers.

Une candidature de Wade en 2012 serait "illégale, illégitime, inopportune et dangereuse pour la paix et la stabilité du Sénégal et de la sous-région", a estimé vendredi le Comité de coordination des forces vives de la nation, qui réunit opposition et société civile.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.