Retour au calme à Dakar

25/06/2011
Retour au calme à Dakar

L'opposition et la société civile ont exhorté vendredi le président sénégalais Abdoulaye Wade (photo) à renoncer à un nouveau mandat en 2012, au lendemain d'un conflit dans la rue alors que, en privé, des proches du pouvoir jugeaient le chef de l'Etat affaibli.

Après une journée de manifestations nationales, qui ont tourné à l'émeute à Dakar, M. Wade, 85 ans, a retiré un projet de loi controversé qui aurait permis l'élection simultanée du président et du vice-président avec seulement 25 % des voix.

Les violences de jeudi avec l'attaque ou l'incendie de véhicules, édifices publics et domiciles de responsables du pouvoir, ont fait 102 blessés à Dakar dont 13 policiers.

Une candidature de Wade en 2012 serait "illégale, illégitime, inopportune et dangereuse pour la paix et la stabilité du Sénégal et de la sous-région", a estimé vendredi le Comité de coordination des forces vives de la nation, qui réunit opposition et société civile.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.