Rien ne va plus à la BEAC

08/06/2010
Rien ne va plus à la BEAC

Les chefs d'Etat d'Afrique centrale ont manifesté lundi à Brazzaville, au terme d'un sommet extraordinaire de la CEMAC, leur vive préoccupation face à la situation de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) minée par des dysfonctionnements, malgré la nomination d'un nouveau gouverneur.
"La conférence constate la persistance de dysfonctionnements au sein de l'institution d'émission", indique le communiqué final.
Pour y remédier, la conférence a décidé de prendre des mesures individuelles, notamment des nominations à différents postes dont le Congolais Daniel Ngassiki comme secrétaire général de cette institution financière.
Concernant la mise en place du passeport communautaire et de la création de la compagnie Air CEMAC dont Brazzaville abritera le siège, le président du Congo, Denis Sassou Nguesso (photo), a souligné qu'il s'agissait de « décisions politiques » qui devront être prises dans les mois à venir ».
Outre M. Sassu Nguesso, Ali Bongo (Gabon), François Bozizé (Centrafrique), Teodoro Obiang Nguema (Guinée Equatoriale) et Idriss Déby Itno (Tchad) participaient au Sommet de Brazaville.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.