Rien ne va plus à la BEAC

08/06/2010
Rien ne va plus à la BEAC

Les chefs d'Etat d'Afrique centrale ont manifesté lundi à Brazzaville, au terme d'un sommet extraordinaire de la CEMAC, leur vive préoccupation face à la situation de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) minée par des dysfonctionnements, malgré la nomination d'un nouveau gouverneur.
"La conférence constate la persistance de dysfonctionnements au sein de l'institution d'émission", indique le communiqué final.
Pour y remédier, la conférence a décidé de prendre des mesures individuelles, notamment des nominations à différents postes dont le Congolais Daniel Ngassiki comme secrétaire général de cette institution financière.
Concernant la mise en place du passeport communautaire et de la création de la compagnie Air CEMAC dont Brazzaville abritera le siège, le président du Congo, Denis Sassou Nguesso (photo), a souligné qu'il s'agissait de « décisions politiques » qui devront être prises dans les mois à venir ».
Outre M. Sassu Nguesso, Ali Bongo (Gabon), François Bozizé (Centrafrique), Teodoro Obiang Nguema (Guinée Equatoriale) et Idriss Déby Itno (Tchad) participaient au Sommet de Brazaville.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.