Scrutin à hauts risques au Liberia

08/11/2011
Scrutin à hauts risques au Liberia

Les bureaux de vote ont ouvert mardi au Liberia pour le second tour de la présidentielle boycotté par Winston Tubman, principal rival de la présidente Ellen Johnson Sirleaf, au lendemain de la dispersion violente d'opposants qui a fait au moins deux morts.


Winston Tubman, leader du Congrès pour le changement démocratique (CDC), qui devait être opposé à Mme Sirleaf, a décidé de se retirer de la course, affirmant que ce scrutin risquait d'être entaché de fraudes similaires à celles qu'il avait dénoncées après le premier tour, et a appelé à boycotter le scrutin.

Ellen Johnson Sirleaf, prix Nobel de la paix 2011, était arrivée en tête au premier tour avec 43,9% des voix contre 32,7% à M. Tubman qui a accusé la présidente d'avoir utilisé massivement les ressources de l'Etat pour acheter le ralliement au second tour d'autres opposants.

L'élection intervient au lendemain de la dispersion violente par des policiers anti-émeutes d'opposants venus soutenir M. Tubman devant le siège de son parti.

Le président américain Barack Obama a mis en garde lundi contre toute tentative de perturber le second tour, soulignant que les électeurs avaient le droit de voter librement et sans peur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.