Six morts pendant une manifestation

03/03/2013
Six morts pendant une manifestation

Six personnes dont cinq civils et un policier sont mortes depuis mercredi à Conakry à la suite des heurts qui ont opposés des manifestants aux forces de l'ordre guinéennes.

Un précédent bilan communiqué samedi par le gouvernement avait fait état de trois morts, deux civils et un policier, à la suite des heurts mercredi, jeudi et vendredi, entre les forces de l'ordre et des manifestants de l'opposition dans la banlieue de la capitale.

Les heurts ont commencé mercredi au cours d'une marche d'opposants réclamant une transparence aux législatives prévues le 12 mai.

La manifestation de mercredi a été suivie jeudi d'une journée ville morte à l'appel de l'opposition.

Trois coalitions de partis d'opposition guinéens ont dénoncé samedi dans un communiqué les expéditions punitives organisées depuis le (mercredi) 27 février par les forces de l'ordre, qui mettent en péril la vie et les biens de nombreux citoyens dont le seul crime est d'avoir répondu favorablement aux mots d'ordre de manifestation de l'opposition.

Le président guinéen, Alpha Condé, doit recevoir lundi les acteurs politiques pour discuter des législatives, un scrutin repoussé depuis 2011.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.