Surchauffe à Benghazi

27/04/2012
Surchauffe à Benghazi

Des inconnus ont déclenché vendredi à l'aube une charge explosive dans un tribunal de la ville de Benghazi, dans l'est de la Libye, causant de gros dégâts matériels au bâtiment mais sans faire de victime.

L'explosion a causé un trou de trois mètres de diamètre dans les murs du tribunal situé sur la place Al-Chajara, sur laquelle donnent plusieurs bureaux du gouvernement et la Compagnie nationale de pétrole (NOC), selon un journaliste sur place. Elle a aussi endommagé une salle d'audience.

L'explosion est intervenue quelques heures après l'arrivée des membres du Conseil national de transition (CNT, au pouvoir), qui tient ses réunions à Benghazi la dernière semaine de chaque mois.

Jeudi, des affrontements ont éclaté dans une prison de Benghazi à la suite d'une mutinerie, faisant au moins un mort et quatre blessés, selon des sources de sécurité.

Berceau de la révolte contre Kadhafi, la ville méditerranéenne de Benghazi a été le théâtre de violences sporadiques depuis le début de l'année, dont un attentat visant des bâtiments gouvernementaux, la profanation d'une cimetière historique et des affrontements lors de rassemblements politiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.