Tension à Kigali

16/05/2010
Tension à Kigali

Le Rwanda a été le théâtre en trois mois d'une série d'attentats à la grenade, dont le dernier samedi soir a fait un mort et 28 blessés, le jour où le président Paul Kagame (photo) devenait officiellement candidat à sa succession pour le scrutin du 9 août.
Depuis le 19 février, trois séries d'attaques à Kigali, une des capitales les plus sûres d'Afrique, ont fait au total trois morts et une cinquantaine de blessés. Aucune n'a été revendiquée.
Comme les deux précédentes attaques, celles de samedi ont visé des quartiers très fréquentés de la capitale rwandaise -- où la police est déployée en force --, en début de soirée et en fin de semaine, à une heure de grande affluence.
Les nouvelles attaques sont survenues le jour même où le chef d'Etat rwandais Paul Kagame était choisi par son parti, l'ancienne guerilla du Front patriotique rwandais (FPR), pour être candidat à sa propre succession.
Très grand favori de ce scrutin, M. Kagame, 52 ans, élu une première fois en 2003, a lui-même indiqué la semaine dernière n'avoir "aucun doute" sur le fait qu'il obtiendrait "une immense majorité" des voix.
Mais la pré-campagne est marquée par une certaine tension, due aux attentats à la grenade et à la polémique autour des poursuites policières et judiciaires à l'encontre d'une responsable de l'opposition issue de l'ethnie hutu, Victoire Ingabire, qui souhaite se présenter à la présidentielle sans avoir encore pu faire enregistrer sa candidature.
Le Rwanda se relève d'un génocide perpetré d'avril à juillet 1994 par des extrémistes hutu alors au pouvoir contre la minorité tutsi du pays, qui a fait au moins 800.000 morts selon l'Onu. Le génocide avait été arrêté par l'arrivée au pouvoir par les armes du FPR, à majorité tutsi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.