Terminator devant les juges de la CPI

26/03/2013
Terminator devant les juges de la CPI

Le chef rebelle Bosco Ntaganda (photo), soupçonné d'atrocités commises dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) en 2002 et 2003, a comparu mardi pour la première fois devant la Cour pénale internationale (CPI) après sa reddition surprise une semaine plus tôt, rapporte onutogo.org.

Je m'appelle Bosco Ntaganda, je ne porte que les deux noms, les noms qui m'ont été attribués par mes parents, a déclaré le suspect, appelé à se présenter par la juge Ekaterina Trendafilova.

Comme vous le savez, j'étais militaire au Congo, a ajouté M. Ntaganda : je suis né au Rwanda mais j'ai grandi au Congo. Je suis Congolais

Surnommé Terminator car réputé sans pitié, M. Ntaganda, le crâne rasé et la moustache fine, était vêtu d'une veste de costume noire lors de cette audience, qui s'est ouverte vers 11H00 (10H00 GMT) et doit servir notamment à s'assurer qu'il a été informé des crimes qui lui sont imputés et de ses droits que lui reconnaît le Statut de Rome, le traité fondateur de la CPI.

Le chef rebelle est soupçonné de crimes contre l'humanité et crimes de guerre, dont meurtres, viols et pillages, commis par la rébellion des Forces patriotiques pour la libération du Congo, dont il était chef d'état-major, dans l'Ituri (est de la RDC) en 2002 et 2003.

Officiellement, M. Ntaganda se trouvait depuis le 18 mars à l'ambassade américaine de Kigali, où, selon Washington, il s'était présenté de lui-même pour demander à être remis à la CPI. Il était ensuite arrivé dans la nuit de vendredi à samedi au centre de détention de la Cour.

Cette reddition surprise fait de Bosco Ntaganda, l'un des seigneurs de guerre les plus recherchés de la région des Grands Lacs, le premier suspect de la CPI qui se rend de façon volontaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !