Tripoli accepte un cessez-le-feu

17/03/2011
Tripoli accepte un cessez-le-feu

La Libye a annoncé vendredi qu'elle mettait fin à toutes les opérations militaires en application de la résolution votée par le Conseil de sécurité de l'ONU dans la nuit, a indiqué le ministre des Affaires étrangères libyen Moussa Koussa.
La Libye "a décidé d'observer immédiatement un cessez-le-feu et de mettre fin à toutes les opérations militaires", a déclaré M. Koussa lors d'une conférence de presse.
Il a affirmé que son pays, étant membre à part entière des Nations Unies, était "contraint d'accepter la résolution du Conseil de sécurité".
M. Koussa a ajouté que Tripoli encourageait "l'ouverture de canaux de dialogue avec toutes les parties", sans donner plus de détails.
Il a "regretté profondément" la résolution de l'ONU qui selon lui "aggravera la souffrance du peuple libyen".
Jeudi soir, le Conseil de sécurité de l'ONU a voté en faveur d'un recours à la force contre les troupes pro-Kadhafi, ouvrant la voie à des frappes aériennes après plus d'un mois d'une insurrection réprimée dans le sang.
La résolution demande notamment l'établisstement immédiat d'un cessez-le-feu et l'arrêt complet des violences et de toutes les attaques contre des civils.
A défaut, elle autorise "toutes les mesures nécessaires" pour protéger les civils et imposer un cessez-le-feu à l'armée libyenne. Elle prévoit aussi une zone d'exclusion aérienne mais précise qu'il n'est pas question d'occupation militaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.